Pourrons-nous vivre ensemble ? Egaux et différents, Alain Touraine, 1997

Futuribles

La mondialisation mélange de l’information et de la consommation dans les supermarchés, mais n’aide pas l’individu à mieux se comprendre. Lorsque celui-ci cherche refuge dans une identité ou dans une communauté homogène, il en vient inévitablement à rejeter l’autre dont la différence apparaît vite comme une menace. Il avait autrefois trouvé une réponse : vivre ensemble comme citoyen d’une même ville ou d’une même nation et respecter la vie privée de chacun. Mais les bouleversements techniques et économiques ont renversé les barrières qui séparaient la vie publique de la vie privée, et l’économie internationale envahit aujourd’hui la sphère publique.

Selon le sociologue Alain Touraine, une autre solution se dessine aujourd’hui : nous ne pouvons vivre ensemble, combiner l’unité d’une société avec la diversité des personnalités et des cultures, qu’en plaçant l’idée de sujet personnel au centre des réflexions et des actions.

L’auteur procède en deux temps : l’examen de la « production de soi », c’est-à-dire le désir de construction d’une vie vraiment individuelle fait l’objet de la première partie. La production d’un projet de vie personnel est un effort pour résister au déchirement de la personnalité dans le but de rendre cohérent un ensemble de situations vécues et de s’ériger en acteur de sa propre existence. Elle permet de résister aux idéologies qui veulent mettre l’individu en conformité avec l’ordre du monde ou avec celui des communautés ; mais elle est aussi la source des mouvements sociaux.

Dans une deuxième partie, l’auteur réfléchit sur la conception nouvelle de la vie sociale. Il s’intéresse tout d’abord à la notion de société multiculturelle, aussi éloignée de la fragmentation de la vie sociale en communautés que d’une société de masse unifiée par sa logique technique ou marchande et refusant la diversité culturelle. Il montre ensuite que le sujet aura besoin de protections institutionnelles, en prenant notamment l’exemple de l’éducation, en présentant ce que pourrait être « l’école du sujet ». –Stéphane Buron–

One Response to Pourrons-nous vivre ensemble ? Egaux et différents, Alain Touraine, 1997

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Citations

"Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire, c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques".
Jean Jaurès

"Quelle que soit la cause que l'on défend, elle restera toujours déshonorée par le massacre aveugle d'une foule innocente où le tueur sait d'avance qu'il atteindra la femme et l'enfant". Albert Camus.

‎"C'est en gardant le silence, alors qu'ils devraient protester, que les hommes deviennent des lâches." Abraham Lincoln

"La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise." André Malraux

Repères

« Ce voleur qui, dans la nuit, rase les murs pour rentrer chez lui, c'est lui. Ce père qui recommande à ses enfants de ne pas dire dehors le méchant métier qu'il fait, c'est lui. Ce mauvais citoyen qui traîne au palais de justice, attendant de passer devant les juges, c'est lui. Cet individu, pris dans une rafle de quartier et qu'un coup de crosse propulse au fond du camion, c'est lui. C'est lui qui, le matin, quitte sa maison sans être sûr d'arriver à son travail et lui qui quitte, le soir, son travail sans être sûr d'arriver à sa maison. Ce vagabond qui ne sait plus chez qui passer la nuit, c'est lui.
C'est lui qu'on menace dans les secrets d'un cabinet officiel,le témoin qui doit ravaler ce qu'il sait, ce citoyen nu et désemparé... Cet homme qui fait le voeu de ne pas mourir égorgé, c'est lui. C'est lui qui ne sait rien faire de ses mains, rien d'autres que ses petits écrits. Lui qui espère contre tout parce que, n'est-ce pas, les rosés poussent bien sur les tas de fumier. Lui qui est tout cela et qui est seulement journaliste. » (Saïd Mekbel)

Le nationalisme, vu par Alain Touraine

"Le nationalisme est un projet purement politique et qui cherche à "inventer" une nation en donnant à un Etat des pouvoirs non contrôlés pour faire émerger une nation et même une société. Quand il est dévoré par le nationalisme, l'Etat national cesse d'être une composante de la société et celle-ci risque d'être détruite. Le nationalisme est très éloigné de la modernité, et il est doublement dangereux pour la démocratie." Alain Touraine, Un nouveau paradigme, Fayard, 2005